mercredi 6 avril 2016

Comparutions d'hier


lundi 4 avril 2016

Georgi Spitzer


Me Skolnik et M. Georgi Spitzer

vendredi 1 avril 2016

Dany Villanueva

Omar Elabi

30 mars 2016

Sidy Mouhamoud Keita

30 mars 2016

Jean-Philippe Mailhot

23 mars 2016


Ismael Habib

10 mars 2016

lundi 29 février 2016

Suite du procès de Jean Jerry Brun


Suite du procès de Jean Jerry Brun
Une deuxième victime du présumé proxénète Jean Jerry Brun a témoigné ce matin au palais de justice de Montréal.
La victime alléguée, qu'on ne peut identifier en vertu d'une ordonnance de non-publication, mais qu'on surnommera Cynthia, a commencé à livrer son témoignage concernant sa relation avec l'accusé.
La jeune femme, début vingtaine, a relaté son début de vie difficile, marqué par l'abandon de son père et l'expatriation de sa mère. C'est ainsi qu'elle s'est retrouvée en centre jeunesse, dès sa quatorzième année, d'où elle a fugué un ans plus tard.
Cynthia, âgée de 17 ans, a ensuite travaillé comme danseuse dans un bar de Laval. Elle a rencontré l'accusé à l'extérieur de son contexte de travail, dans ce qu'on appelle un after hour. Elle avait alors atteint la majorité. Les deux individus se sont fréquentés quelque temps, puis Cynthia a aménagé chez M. Brun. 
L'homme était alors au fait des activités de Cynthia et l'incita rapidement à offrir plus de services à ses clients. Environ au même moment, selon les dires du témoin, M.Brun lui ordonna de "mettre l'argent sur la table" lorsqu'elle rentrait du travail. Elle croyait alors que c'était en prévision de s'acheter une maison ensemble.
Elle a ainsi commencé à travailler dans une agence pour offrir des services complets (relations sexuelles complètes). M.Brun fixait les tarifs. Elle était loin de se douter, à ce moment là, que l'argent qu'elle remettait à l'accusé passait au casino. Celui-ci commença à être violent avec Cynthia. Partir travailler en dehors de la ville devenait une option pour fuir, lorsqu'elle en avait assez des éclats de colères et de jalousie de son compagnon. Toujours selon le témoin entendu aujourd'hui, il s'excusait lorsqu'elle revenait à leur appartements, lui disait qu'il allait changer. Un cycle de violence semble avoir été enclenché; la témoin dit s'être fait battre, humiliée et violée à maintes reprises. 
Après trois ans et autant d'appartements, suite à deux grossesses interrompues et un retour aux études, Cynthia affirme avoir quitté Jean Jerry Brun. Elle s'est réfugié chez son père. Elle déboursait toujours des montants pour l'appartement qu'elle partageait avec l'accusé. D'après son témoignage, celui-ci la harcelait sans cesse en l'appelant. Exténuée, elle s'envola à Amsterdam retrouver sa mère. Elle reprendra tranquillement contact, via Facebook, avec M.Brun.
C'est lors d'un voyage en République Dominicaine avec sa mère, qu'elle a rencontré un autre homme. Il deviendra son mari et le père de ses deux enfants. 
À son retour au Québec, une dernière scène de violence l'aurait convaincu de porter plainte. Elle se serait fait menacer de mort par M.Brun. L'accusé a été arrêté peu de temps après cet événement.
Le témoignage de la deuxième victime alléguée s'est poursuivi cet après-midi et sera suivi du contre-interrogatoire.
Delphine Bergeron

Me Serge Lamontagne, avocat de M.Brun